Affordable Access

Publisher Website

"Contre le don". Remarques sur le sens de la réciprocité et de la compensation sociale en Gaule

Authors
Journal
Dialogues d histoire ancienne
0755-7256
Publisher
PERSEE Program
Publication Date
Volume
18
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.3406/dha.1992.1981
Disciplines
  • Economics
  • History
  • Social Sciences

Abstract

Parmi les instruments du comparatisme sociologique à l'adresse des protohistoriens, l'un des plus féconds réside dans la doctrine de l'"Essai sur le don". A la suite de Mauss et Hubert eux- mêmes, il a semblé que ce modèle pouvait s'appliquer aux sociétés celtiques ; l'historiographie ultérieure a pousse l'analyse jusqu'à reconnaître chez les Gaulois une forme paroxystique du don, le "potlatch". Cette étude, passant en revue les diverses interprétations anthropologiques du don, aboutit à la conclusion que les formes agonistiques de la réciprocité relèvent davantage d'une vision européocentriste en contexte colonial que d'un comportement économique archaïque des sociétés pré-classiques. D'un point de vue méthodologique, l'historien et l'ethnologue se rejoignent de manière inattendue autour de la critique externe de textes rares et allusifs : Poseidonios pour le premier, Ranapiri pour le second. Mais plus largement, on constate que les instances de la réciprocité, nombreuses et circonstanciées, relèvent en premier lieu d'une régulation parfaitement rationnelle des échanges, et subsidiairement de compétitions extra-économiques pour le pouvoir social. Chez les Celtes enfin, une relation historique très forte peut être établie entre l'échange des biens et celui des personnes. L'analogie des mécanismes suggère que le don y était également conçu comme un moyen de réalisation de la richesse thésaurisée, à la lisière où frayent économies barbares et commerce méditerranéen.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.