Perception de l’environnement et aménagement du territoire chez les Khmers : le cas d’Angkor

Affordable Access

Publisher Website

Perception de l’environnement et aménagement du territoire chez les Khmers : le cas d’Angkor

Authors
Publisher
Département de géographie de l'Université Laval
Volume
18
Issue
44
Identifiers
DOI: 10.7202/021203ar

Abstract

Perception de l’environnement et aménagement du territoire chez les Khmers : le cas d’Angkor Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Note Hélène Legendre De Koninck Cahiers de géographie du Québec, vol. 18, n° 44, 1974, p. 371-378. Pour citer cette note, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/021203ar DOI: 10.7202/021203ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 14 February 2014 04:57 « Perception de l’environnement et aménagement du territoire chez les Khmers : le cas d’Angkor » PERCEPTION DE L'ENVIRONNEMENT ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CHEZ LES KHMERS: LE CAS D'ANGKOR 1. INTRODUCTION Les villes ont toujours été au centre de l'occupation et de l'util isation de la terre par l'homme (Harris et Ul lman, 1959, p. 277) . De Changan (Wright, 1965) à Brasilia (Pinchemel, 1967), la planification urbaine s'est voulue à la fois innovatrice et symbolique d'une conception de l'univers. À ce t i tre, l'étude des grandes cités aménagées à travers l'histoire est par- ticulièrement ferti le en enseignements sur les principes et la psychologie qui régissent la conception et la perception de l'organisation du territoire (Yi-Fu Tuan, 1973). Nous voulons contribuer à la recherche de ceux-ci en examinant le cas des anciens Khmers dont la compétence

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.