Affordable Access

Publisher Website

Syndrome d’apnées obstructives du sommeil en gériatrie

Authors
Journal
NPG Neurologie - Psychiatrie - Gériatrie
1627-4830
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
10
Issue
55
Identifiers
DOI: 10.1016/j.npg.2009.11.002
Keywords
  • Syndrome D’Apnées Obstructives Du Sommeil
  • Sujet âgé
  • Chutes
  • Somnolence Diurne
  • Obstructive Sleep Apnea Syndrome
  • Elderly
  • Onsi
  • Falls
  • Daytime Sleepiness
Disciplines
  • Medicine
  • Pharmacology
  • Psychology

Abstract

Résumé Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) est une affection hautement prévalente chez le sujet âgé. Malgré sa haute prévalence, le SAOS est largement sous-diagnostiqué et sous-traité dans cette population. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de cette méconnaissance, avec en particulier, la présentation atypique du SAOS chez le sujet âgé. Cette atypie clinique peut s’expliquer en partie par les changements physiologiques liés à l’âge, les comorbidités avec possibles interactions entre différentes maladies et médicaments utilisés pour les traiter. Les sujets âgés sont souvent inconscients de leurs symptômes nocturnes et rapportent rarement une plainte de somnolence diurne classiquement présente dans le SAOS. Cependant, les chutes, les troubles cognitifs, les accidents vasculaires cérébraux, le glaucome, l’altération de la qualité de vie, bien que non spécifiques, sont souvent associés au SAOS du sujet âgé. Le diagnostic du SAOS est confirmé par la polysomnographie (PSG) en général réalisée dans un laboratoire de sommeil et présente un coût élevé. Cet examen n’est pas toujours bien toléré par les patients âgés polypathologiques. Le test Observation-based Nocturnal Sleep Inventory (ONSI) réalisé au lit du patient est un test simple qui permet de dépister le SAOS chez le sujet âgé. Le ONSI est pratique à réaliser dans les situations où la PSG est impossible et il permet aussi d’optimiser les indications de la PSG et la prise en charge du SAOS chez le sujet âgé. La tolérance au traitement par ventilation en pression positive continue (PPC) chez les patients âgés apnéiques est similaire à celle des patients jeunes. Enfin, le SAOS non traité chez le sujet âgé est responsable d’une augmentation significative de la consommation des ressources de santé et de consommation de médicaments à visée cardiovasculaire et psychotrope.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Syndrome d’apnées obstructives du sommeil

on La Presse Médicale Jan 01, 2005

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil chez...

on Annales Françaises d Anesthési... Jan 01, 2010
More articles like this..