Affordable Access

Règle du taux d'intérêt optimale, prix des actions et taux d'inflation anticipé : une étude de la stabilité macroéconomique

Authors
Disciplines
  • Economics

Abstract

Cet article étudie la stabilité macroéconomique lorsque la Banque Centrale intègre dans sa règle du taux d'intérêt optimale les cours boursiers. Nous montrons que lorsque la Banque Centrale a une forte aversion pour l'inflation en attribuant un poids important à l'objectif de l'inflation par rapport à celui de l'output (le cas d'un banquier « conservateur » au sens de Rogoff), le système économique risque d'être instable. La présence du prix des actions dans la règle du taux d'intérêt optimale de la Banque Centrale n'est pas à l'origine de l'instabilité. (English)This paper examines the macroeconomic stability when monetary authorities include asset prices in their optimal interest rate rule. We show that when the Central Bank has a strong inflationary aversion by giving more important weight to inflation target relative to output target (the case of a "conservative" central banker according to Rogoff), the economy is likely to be unstable. The presence of the asset prices in Central Bank's optimal interest rate rule is not a reason of instability.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.