Affordable Access

Politique monétaire en économie d'endettement vue à travaes le modèle OFCE-annuel

Authors
Disciplines
  • Economics
  • Political Science

Abstract

[fre] On présente l'estimation sur données françaises d'un modèle d'économie d'endettement dont les principales caractéristiques résultent des hypothèses suivantes. Les ménages placent l'essentiel de leur épargne sous forme monétaire. Le marché des titres est donc de petite dimension, ce qui oblige les entreprises à se financer pour l'essentiel par le crédit bancaire. Les autorités monétaires n'exercent le plus souvent aucun contrôle quantitatif sur le crédit et accordent tout le refinancement nécessaire aux banques. Le crédit étant l'actif financier principal, le taux d'intérêt représente le coût du crédit ; il est déterminé par les banques en fonction de leurs coûts. Les autorités peuvent donc contrôler le taux d'intérêt en jouant sur le coût du refinancement (taux du marché monétaire). Dans une telle économie le taux d'intérêt est le point de passage obligé de la politique monétaire. Des études de politique économique réalisées avec ce modèle conduisent à penser que les politiques de taux d'intérêt élevé en changes fixes sont dépressives et inflationnistes, parce qu'elles opèrent des transferts d'intérêts des entreprises vers les ménages. Ces transferts diminuent l'investissement car ils abaissent les profits plus qu'ils n'augmentent la consommation des intérêts reçus par les ménages. D'autre part la hausse des coûts financiers est inflationniste. [eng] A model of an overdraft economy is estimated on french data. The main features of it can be summarized as follows : the most part of household's savings is held in money. Thus, the size of the bond market is small. The firms which are constrained on the bond market, have to finance their investments mostly by bank loans. Monetary authorities do not control the money supply because the central bank satisfies all commercial banks' demand for refinancing. The government only controls the cost of credit through the discount rate (day to day loan rate), the reserve-deposit ratio, etc... The interest rate is determined by banks on the credit market. In such an economy the interest rate is the only transmission variable of the monetary policy. Then, it is shown that, with a fixed exchange rate, a high interest rate policy is depressive and inflationary, because an increase of interest rate makes income over from firms to households. These interest costs reduce profits and investment more than they rise the consumption of interest income of households. In addition, the rise of financial costs is inflationary.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.