Affordable Access

Being deaf in a Yucatec Maya community: communication and identity negotiation

Authors
Publisher
McGill University
Publication Date
Keywords
  • Anthropology - Cultural
Disciplines
  • Communication
  • Medicine

Abstract

Ma thèse explore les diverses expériences identitaires au sein d'une communauté indigèn Maya Yucatec où les personnes sourdes aussi bien que les personnes entendantes se servent du langage des signes. De par l'histoire coloniale de la région, autrefois sous domination espagnole, ainsi qu'en raison de l'approche étatique qui médicalise la surdité, la population de Chican ne s'oppose pas aux suppositions faites quant à leur identité, sans pour autant émuler ces affirmations au sein de la vie communautaire. Lors de mon travail de terrain dans la région de Chican, les affirmations identitaires semblaient émerger en réaction à des circonstances spécifiques et étaient donc plus éphémères que fondées sur des caractérisitques essentialistes. Ceci était le cas à la fois pour les membres sourds de la communauté et l'ensemble de la communauté en général. Ces deux groupes négocient leurs dénominations identitaires de façon stratégique et continuelle, par une forme de résistance passive aux traditions hiérarchiques de l'étiquetage social. Dans ma thèse, je me penche sur les identités subjectives, collectives et imposées en les mettant en lien avec des hypothèses locales et globales erronées portant sur ce qu'il signifie véritablement d'être «Sourd» ou «Maya». Pour ce qui a trait à la méthodologie, j'ai mené une enquête ethnographique, en interagissant passivement avec mes interlocuteurs dans leurs activités quotidiennes, pour explorer la nature de la communication sur mon site de terrain. Laissant aux habitants de la communauté le soin d'y définir mon rôle, j'ai pris part à des sessions éducatives et récréatives; ceci a facilité mes observations de l'utilisation du langage des signes. Ma prise de conscience graduelle des différences entre les perspectives locales et les approches de l'état, surtout par rapport à la surdité, m'a encouragée à fonder une organisation à but non lucratif nommée YUCAN Make a Difference A.C. Les activités de YUCAN soulignent l'efficacité de la méthode ethnographique comme moyen d'établir une collaboration entre les initiatives locales et les efforts de l'état visant à promouvoir le bien-être de la communauté.  

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.