Affordable Access

Publisher Website

What is the Meaning of the Integration of the Cultural Dimension into Schools, According to the Official Discourse of the Province of Quebec?

Authors
Journal
McGill Journal of Education
0024-9033
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
43
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.7202/029702ar
Disciplines
  • Design
  • Social Sciences

Abstract

Depuis 1992, les ministères de l’Éducation et de la Culture et des Communications du Québec créent des programmes visant à intégrer la dimension culturelle à l’école, un processus qui repose sur des partenariats entre des enseignants et des professionnels de la dimension culturelle. Cette dernière est constituée des objets et des pratiques qui relèvent du domaine des arts, de l’esthétique et des valeurs qui leur sont associées, soit l’expressivité, la subjectivité, les émotions, la sensibilité, la singularité, l’imagination, la créativité et les sentiments (Kerlan, 2004). Que peut signifier cette intégration, selon le discours officiel de la province de Québec? Afin de répondre à cette question, nous nous sommes appuyés sur le cadre théorique de la sociologie de la justification (Boltanski et Thévenot, 1991; Boltanski et Chiapello, 1999, 2002) et avons recouru à des analyses de discours et de contenu pour examiner le discours officiel québécois. Nos résultats suggèrent que ce discours repose sur des définitions plurielles de la culture et de la justice. Cette pluralité embrouille la signification de l’intégration de la dimension culturelle à l’école et requiert que les enseignants définissent celle-ci par eux-mêmes.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.