Affordable Access

Histoire de "Vivienne" ou de passages en galeries (L')

Authors

Abstract

L'HISTOIRE DE "VIVIENNE" OU DE PASSAGES EN GALERIES par Jean WATELET Conservateur au Département des Périodiques Un des éléments caractéristiques de notre quartier est sans doute la pré- sence de ces passages ou galeries vitrées qui font communiquer les grands boulevards et le Palais-Royal et devaient être prolongés jusqu'aux Tuileries. En 1835, Auguste Luchet écrit dans le Nouveau tableau de Paris au XIXe siècle : "Aujourd'hui Paris contient une vingtaine de passages vitrés que la mode a divisés en deux classes. Elle a laissé les uns à tout le monde et s'est réservé les autres : elle a aboli pour ceux-ci la vulgaire appellation de pas- sage. Ce mot sent le peuple ; il écor- chait les bouches aristocratiques : le mot galerie allait mieux au dialogue parfumé du beau monde ; on a dit galerie Delorme, galerie Vivienne, galerie Colbert, galerie de l'Opéra, galerie Boufflers, galerie Vérot- Dodat et même galerie Montesquieu, quoiqu'il n'y ait peut-être rien au monde de plus salement ignoble que les soi-disant galeries Montesquieu. Quant au magnifique couloir vitré qui conduit de la rue de Choiseul à la rue Neuve-des-Petits-Champs, la mode n'a encore daigné le nommer que passage Choiseul; ses habitants se consolent en pensant que l'opulent passage des Panoramas n'a pas non plus rang de galerie. Dans tous les deux, au reste, on espère de l'avance- ment (...) . Ce que l'on vend dans les passages est aussi bon que partout ail- leurs. Les inventions nouvelles, les perfectionnements, les fantaisies d'un jour y sont ordinairement expo- sés dès leur apparition. Les prix varient selon l'élégance et la vogue du passage (...). Si j'avais à être le cicé- rone de quelqu'un, voici comment j'entendrais la visite des passages. A une heure, les galeries de l'Opéra ; à deux heures la galerie Boufflers et le passage Choiseul ; à trois heures, la galerie Verot-Dodat, les galeries Vivienne et Colbert et le passage des Panoramas ; après l'heure de la Bourse, encore le passage des Pano- ramas ; et le soir, tous les

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.