Affordable Access

Croissance de Brachydeuterus auritus (pelon) au Congo

Authors
Publisher
ORSTOM
Publication Date
Keywords
  • Poisson Marin
  • Echantillonnage
  • Croissance
  • Allometrie
  • Sex Ratio
  • Etude Comparative
  • Maturite Sexuelle
  • Methode De Petersen
  • Pelon
  • Brachydeuterus Auritus
Disciplines
  • Biology

Abstract

Croissance de Brachydeuterus auritus (pelon) au Congo CROISSANCE DE BRACHYDEUTERUS AURITUS (PELON) AU CONGO OFFICE DE LA RECHERCHE S[IENTlFIQLlE ET nCHNIOUE OUTRE-MER 1 DOWMENTS SCIENTIFIQUES DU CENTRE DE POINTE-NOIRE Nouvelle Sér"je N° 47. A. FONTANA J. L. BOUCHEREAU Novembre 1976 C ROI S SAN C EDE BRACID:.1.>EUTERUS AURITUS (PELOlîS) EN H.EPUDLIQUE POPULAIRE DU COlJGG par A. FONTi0.JA - J .-L. BOUCHEREi\.U ~ Document N° 47 N. S. Novembre 1976 3E Océanographes biologistes, Centre ORSTOM de POIlITE-iiODŒ (Rép. Pop. du Congo) RESUHE L'étude de 10. croissance de Brachydeuterus auritus a été entre- prise dans le cadre de l'étude globale du s tocl~ démersal congolais. Les périodes de ponte ont été définies par le calcul de l t in- dice gonadosomatique et l'estimation de la croissance a pu être réalisée. par la méthode de PETERSEN. Les croissill1ces de cette espèce aU Congo et en Cate d'Ivoire sont comparées. La relation poids-longueur a été établie. SUNHARY The growth study of Drachydeuterus auri tus is undertaken.. as part of the general study of CODgW~~demersal stock. Spawning seasons are del imi ted ùy the mean of the gonadosoma- tic index, and gro\~h calculated by the ?ETE~SEH method is compared vith the ivoiriro1 one. The mathematic length-\~ight relation is given. 2 l n t r 0 duc t l 0 n Les "pelons ll (Brachydeuterus auritus) appelés également "friture à écaille" ou Il;~ig eye" dans d'autres pays africains, représentent une des espèces benthiques les plus communes du Congo au Sénég'al. Inféodé aV~ eaux du plateau contin6îtal, Brachydeuterus auritus, particulièrement abondant sur les fonds de 30 à 50 mètres, doit d'ail- leurs être considéré plus comme illle esp~ce semi-pélagique que benthique. En effet, elle évolue en bancs souvent trcs denses à quelques mètres du fond et dans certains pays, comme en CCte d'Ivoire, elle est aussi bien pêchée par les chalutiers que par les sardiniers à la semîe tournante. Bie...'1. que son impor

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.