Affordable Access

Évaluation des pratiques du suivi thérapeutique pharmacologique des ß-lactamines dans les réanimations françaises

Authors
  • Tritscher, Perrine
Publication Date
Jan 01, 2022
Source
Hal-Diderot
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

INTRODUCTION : Les récentes recommandations ainsi que les données de la littérature suggèrent d’optimiser l’antibiothérapie par s-lactamines chez les patients de réanimation par l’usage du suivi thérapeutique pharmacologique (STP). Le STP est un axe majeur des programmes de bon usage des antibiotiques développes depuis la fin des années 2000, dans le contexte préoccupant d’augmentation des résistances bactériennes. A ce jour la faisabilité du STP des s-lactamines en pratique clinique est peu décrite. MATÉRIELS ET MÉTHODES : Une enquête de pratique transversale a été conduite auprès des services de réanimation français de février 2021 a juillet 2021, réalisée à l’aide d’un questionnaire en ligne envoyé par mail (un questionnaire par réanimation). Le questionnaire comportait 51 questions relatives aux sujets suivants : les méthodes d’administration des s-lactamines, l’accès au STP des s-lactamines, le délai de rendu des résultats et l’application des recommandations de la SFAR. RÉSULTATS : Sur un total de 221 réanimations interrogées, 119 (53,8%) ont répondu à l’enquête. Dans ces services, 97 praticiens (75%) ont rapporte avoir accès au STP des s-lactamines dont 52 (59,8%) au sein même de leur établissement. Les concentrations plasmatiques étaient rendues respectivement en 24 à 48h chez 36 (41,4%) et après 48h chez 26 (29,9%) réanimateurs. Concernant l’interprétation des résultats, les concentrations plasmatiques obtenues représentaient le plus souvent la fraction totale de la s-lactamine (23%). CONCLUSION : Malgré un meilleur accès du STP des s-lactamines dans les réanimations françaises, des barrières comme l’interprétation du STP et un délai de rendu des résultats trop long persistent. L’utilisation de logiciels d’interprétation associée a des techniques de dosage plus rapides, une collaboration plus étroite avec les pharmaciens cliniciens et les microbiologistes sont des clés pour le futur.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times