Affordable Access

Évaluation de l’efficacité et de la tolérance des différentes antibiothérapies probabilistes per-opératoires utilisées dans les infections sur prothèses orthopédiques (hanche, genou et épaule) au CHU de Bordeaux

Authors
  • De Coucy, Antoine
Publication Date
May 27, 2020
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Introduction : Dans les infections ostéo-articulaires sur prothèses (IPOA), certaines situations cliniques imposent le recours à une antibiothérapie probabiliste per-opératoire (PEAT). L’objectif de cette étude était de comparer l’efficacité et la tolérance des différentes PEAT utilisées au CHU de Bordeaux. Patients et méthodes : Les patients ayant bénéficiés d’une PEAT pour une IPOA de hanche (PTH), de genou (PTG) et d’épaule (PTE) au cours de l’année 2018 ont été inclus de façon rétrospective. Les détails des PEAT, l’adéquation entre les PEAT et la sensibilité des germes identifiés à postériori, la rechute infectieuse durant la PEAT et les effets indésirables (EI) imputables aux antibiotiques ont été recueillis. Résultats : Au cours de l’étude, 54 patients ont été inclus (âge médian : 71 ans) : 20 PTH, 30 PTG et 4 PTE. Les cultures, issus des prélèvements per-opératoire, étaient monomicrobiennes (54%), polymicrobiennes (17%) ou négatives (26%). Sept stratégies de PEAT ont été employées : l’association pipéracilline/tazobactam et linézolide a été utilisée chez 77,8% des patients. Cette dernière était active sur 95,6% des germes retrouvés : tous les staphylocoques (n = 23) étaient sensibles au linézolide à l’exception d’un S. epidermidis. Trois (5,5%) rechutes infectieuses ont été mises en évidences. Vingt-deux EI ont été observés chez 18 patients (42,8%) dont 1 insuffisance rénale aigüe de grade 3. Discussion-Conclusion : L’association pipéracilline/tazobactam et linézolide semble être une PEAT efficace et bien tolérée dans les IPOA.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times