Affordable Access

Évaluation de la lutte contre la sédentarité en médecine générale : étude descriptive transversale des pratiques des médecins généralistes de la Seine-Maritime et de l'Eure.

Authors
  • Huray, Élodie
Publication Date
May 23, 2019
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

L’incidence de la sédentarité est en forte augmentation dans nos sociétés. C’est un véritable fléau, l’OMS la considère comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde. Il est prouvé scientifiquement qu’un mode de vie sédentaire a des effets néfastes sur la santé, même si une activité physique régulière est pratiquée en parallèle selon les recommandations en vigueur. Cette étude a pour objectif d’évaluer la connaissance des recommandations en termes de lutte contre la sédentarité auprès des médecins généralistes, interlocuteurs privilégiés du parcours de soins, et d’identifier d’éventuelles difficultés afin de pouvoir y apporter des améliorations.<br>L’étude a été réalisée auprès des généralistes exerçant en Seine-Maritime et dans l’Eure, à l’aide d’un questionnaire anonymisé diffusé via internet.<br>La plupart des médecins répondeurs n’ont pas eu connaissance des dernières recommandations en termes de lutte contre la sédentarité, mais ils parlent fréquemment de sédentarité en consultation. C’est encourageant, même si la majorité des médecins estiment que l’observance de leurs recommandations est mauvaise. Augmenter la diffusion des recommandations en développant un discours plus précis pourrait être une piste d’amélioration.<br>Certaines classes de populations comme les personnes en situation de handicap, les femmes enceintes, les femmes ménopausées et les enfants, sont moins exposées au discours des médecins.<br>Les praticiens dispensent leurs conseils oralement et utilisent peu de supports. La plupart ignoraient l’existence de scores de mesure de l’AP et de la sédentarité, mais semblent intéressés et motivés par leur utilisation (notamment celui de Ricci et Gagnon). En développant des supports écrits et en faisant participer activement le patient par le biais de questionnaires, on pourrait espérer améliorer l’observance.<br>L’activité physique adaptée est peu prescrite par les médecins interrogés, et une minorité sait convenablement orienter son patient vers les structures adaptées. Des formations à l’échelle nationale permettraient une meilleure connaissance de ces modalités assez récentes et encore mal maîtrisées.<br>Ce travail de thèse étudie pour la première fois les comportements des médecins en termes de lutte contre la sédentarité. Ils sont impliqués dans ce combat difficile mais important contre la sédentarité, et prêts à modifier leurs pratiques afin d’augmenter la productivité de leurs actions. Le gouvernement fait de ce sujet une priorité pour 2019.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times