Affordable Access

Étude du port des dosimètres passifs et opérationnels dans les blocs opératoires du CHU de Rouen‎. Utilisation des équipements de protection individuelle et collective de radioprotection au sein des blocs opératoires

Authors
  • Inaudi, Clément
Publication Date
Sep 14, 2020
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

L'utilisation des rayonnements ionisants dans les différents blocs opératoires est devenue, au cours de ces dix dernières années, une pratique de plus en plus courante et partagée par les diverses spécialités chirurgicales. Cela étant, l'apport des rayons X n'est pas sans risque pour la santé des agents, lesquels peuvent être exposés plus ou moins fortement selon les opérations. Ce risque d'irradiation a conduit le législateur et les pouvoirs publics à prescrire, dans le Code du travail, un dispositif de prévention contraignant. Ainsi, un dosimètre passif à lecture différée, ou, selon les cas, un dosimètre opérationnel à lecture immédiate, doivent être portés par chaque personnel entrant dans une zone réglementée. Les agents ont également l'obligation de se protéger au moyen d'équipements individuels et collectifs adaptés mis à disposition par l'employeur. La mise en œuvre « sur le terrain » de ce dispositif de prévention semble aléatoire, et, des interrogations persistent, notamment, sur la réalité des doses reçues par les agents.Cette thèse a donc pour objectif d'analyser, au CHU de Rouen, les pratiques de radioprotection au sein des blocs opératoires, en étudiant, pour la première fois, la proportion d'agents utilisant, d'une part, les dosimètres, et, d'autre part, les différents équipements de protection individuelle et collective. Pour y répondre, un audit des blocs, une étude sur le terrain, ainsi qu'une enquête par questionnaire, ont été réalisés.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times