Affordable Access

Étude des mécanismes d’inactivation et d’adhésion des adénovirus humains dans l’environnement

Authors
  • Bertrand, Isabelle
Publication Date
Nov 05, 2019
Source
HAL-SHS
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Dans le milieu hydrique, les virus entériques sont considérés comme des particules inertes. Leur comportement, c’est-à-dire leur capacité à se propager dans l’environnement ou à adhérer aux surfaces, est gouverné par leurs caractéristiques physico-chimiques et celles du milieu. La diffusion dans le milieu hydrique permet aux virus d’atteindre rapidement un nouvel hôte, mais l’adhésion aux surfaces peut avoir un effet protecteur vis-à-vis des conditions environnementales et favoriser la persistance de leur génome et de leur caractère infectieux. L’infectiosité est le point clé en virologie environnementale puisque seuls les virus infectieux constituent un danger. Or, les méthodes applicables à l’environnement ne permettent pas une détection satisfaisante des virus infectieux. Parmi les virus entériques pathogènes, les adénovirus se distinguent par leur forte prévalence environnementale et une connaissance assez détaillée des étapes précoces de leur cycle réplicatif. Ces connaissances permettent d’envisager le développement d’une approche innovante pour la détection des adénovirus infectieux. Cette approche permettra également d’étudier les mécanismes conduisant à l’inactivation en fonction des conditions auxquelles les virus sont exposés que ce soit à l’échelle du laboratoire ou en conditions environnementales.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times