Affordable Access

Étude de la pertinence de la demande d’angioscanners thoraciques en cas de suspicion d’embolie pulmonaire aiguë dans la structure d’urgences adultes du CHU Pellegrin

Authors
  • Rico, Carolina
Publication Date
Oct 16, 2017
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Introduction : l’embolie pulmonaire (EP) aiguë sans signes de choc est un diagnostic redouté par les médecins. La prise en charge diagnostique repose sur une évaluation de la probabilité clinique avec des scores cliniques tels que le score de Wells ou le score de Genève révisé associée à un dosage des D-dimères, pour guider la prescription de l’angioscanner (ASC) thoracique. Nous pensons que les scores de probabilité clinique pré test lors de la suspicion d’EP dans la structure d’urgences adultes du CHU Pellegrin sont sous utilisés entraînant des prescriptions inutiles d’ASC thoraciques. Objectifs : l’objectif primaire de notre étude est d’évaluer le nombre de demandes d’ASC thoraciques non pertinentes ou évitables si les scores de probabilité clinique avaient été utilisés. L’objectif secondaire est d’étudier le nombre de dosages D-dimères dont la prescription aurait pu être évitée. Méthode : notre étude rétrospective observationnelle a étudié une cohorte de 254 patients qui ont eu un ASC thoracique prescrit par un urgentiste pour suspicion d’embolie pulmonaire du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2014. Nous avons évalué la pertinence des demandes d’ASC thoracique et de dosages de D-dimères en fonction des résultats du calcul rétrospectif du score de Wells. Résultats : la prévalence d’EP est de 20,08%. L’utilisation des scores de probabilité clinique concerne moins de 5% de notre cohorte. 42,9% des ASC thoraciques demandés auraient pu être évités et 10 demandes d’ASC étaient inappropriées. Ainsi, 46,85% des demandes d’ASC thoraciques étaient inappropriées ou évitables. 3 dosages de D-dimères ont été demandés chez des patients ayant une probabilité élevée au score de Wells. Le score de Wells semble plus performant que le score de Genève révisé dans notre étude : l’AUC du score de Wells est de 0,75 contre 0,65 pour le score de Genève révisé. Conclusion : notre étude a montré une sous-utilisation des scores de probabilité clinique dans la démarche diagnostique de l’EP, entraînant une utilisation inappropriée ou inadaptée de l’ASC thoracique. Il semble important d’encourager le développement d’un protocole de service qui intègre l’évaluation de la probabilité clinique avant les demandes de dosage de D-dimères ou d’ASC thoracique dans la structure d’urgences adultes Pellegrin.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times