Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Étude de la fonction ventriculaire droite par 2Dspeckle imaginget échographie tridimensionnelle. Comparaison à l’IRM myocardique

Journal
Annales de Cardiologie et d Angéiologie
Publisher
Elsevier
Publication Date
Jan 01, 2009
Volume
58
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/j.ancard.2008.11.002
Keywords
License
Unknown

Abstract

Résumé But L’étude de la fonction ventriculaire droite nécessite actuellement l’intégration de nombreux paramètres échographiques, aucun n’étant suffisant pour permettre de la caractériser à lui seul . Nous avons testé et comparé à l’IRM deux nouveaux outils, le 2D speckle imaging (2DSI) et l’échographie tridimensionnelle comme marqueurs de la fonction ventriculaire droite. Méthodes et résultats Trente-deux patients (19 avec fraction d’éjection du ventricule droit [FEVD] ≤ 45 %) ont bénéficié, premièrement, d’une échographie cardiaque transthoracique complète, incluant les paramètres standard d’évaluation de la fonction ventriculaire droite (fraction de raccourcissement en surface du VD [FRSVD], index de performance myocardique [IPM], excursion systolique du plan de l’anneau tricuspide [TAPSE] et étude doppler tissulaire du déplacement systolique de l’anneau tricuspide), avec coupes centrées sur le VD et acquisition tridimensionnelle (3D) du VD, et deuxièmement, d’une IRM myocardique avec mesure des volumes et de la FEVD (FEVD IRM). Le 2DSI a été appliqué à la paroi libre du VD avec mesure du pic de strain systolique (%) dans ses différents segments (basal, médian et apical). Le strain mesuré par 2DSI, surtout dans sa portion médiane et apicale, est abaissé chez les patients présentant une FEVD inférieure ou égale à 45 % ( strain médian : −16,39 ± 5,27 vs −24,74 ± 8,00 [ p = 0,002] ; strain apical : −13,01 ± 6,84 vs −22,53 ± 11,32 [ p = 0,03]) avec une très bonne corrélation avec la FEVD IRM ( r = −0,717 p = 0,0001) mais aussi avec les paramètres échographiques usuels, (FRS VD [ r = 0,019], IPM [ r = 0,01], vitesse maximale de l’onde S [ r = 0,002]). La FEVD (3D) est elle aussi corrélée, mais de manière nettement moins forte, aux données de l’IRM ( r = 0,447 p = 0,017). Le mode 3D a sous-estimé de manière importante les volumes ventriculaires. En analyse multivariée, seuls le strain apical ( p = 0,004) et la FRSVD ( p = 0,029) sont significativement prédictifs de la FEVD. Conclusion Le strain mesuré par 2DSI, surtout dans les portions apicale et médiane de la paroi libre du VD, semble un paramètre prometteur dans l’estimation de la FEVD. L’étude de la FEVD en mode 3D apparaît plus décevante, en raison d’une franche sous-estimation des volumes ventriculaires droits.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times