Affordable Access

Étude de deux bactériocines produites par Lactococcus lactis subsp. cremoris et Lactococcus lactis subsp. lactis

Authors
  • Barrena Gonzalez, Célia
Publication Date
Jan 26, 1996
Source
Kaleidoscope Open Archive
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Les bactériocines J46 et H possèdent un spectre d'action relativement large en incluant des bactéries telles que c. Tyrobutyricum. Ces bactéries sont thermostables et tolèrent des pH de 3 à 9, elles sont détruites par des enzymes protéolytiques. Les conditions optimales pour la production de la bactériocine J46 sont : un pH de 5,5 ; une température de 30c et le milieu de culture CGB, cette production étant encore améliorée par la présence de Tween 80. La souche l. lactis subsp. lactis H, elle, est capable de produire sa bactériocine en l'absence de lactose. La bactériocine j46 purifiée est une protéine de 3kDa et la bactériocine H semi-purifiée à un poids moléculaire compris entre 6 et 10 kDa. La bactériocine J46 est adsorbée sur les cellules cibles en phase logarithmique de croissance, qui ont une membrane énergisée ; elle provoque la perte de K+ et l'hydrolyse de l'ATP interne. La séquence de la région N-terminale est: Lys-Gly-Gly-Ser-Val-Ile-His-X-Ile-X-His (X étant des résidus identifiés). Le gène structural de la bactériocine J46 est localisé dans un plasmide de 60 kb ; cette bactériocine est synthétisée sous forme d'un peptide précurseur de 51 acides amines avec une extension N-terminale de 24 résidus. Le gène structural de la bactériocine H a été amplifie par PCR, clone et séquence ; l'analyse de sa séquence montre qu'il a une homologie de 100% avec celle de la nisine A

Report this publication

Statistics

Seen <100 times