Affordable Access

Étude clinique cardiovasculaire et électrocardiographique chez le lapin atteint de stase gastro-intestinale (51 cas en 2021-2022)

Authors
  • Auré, Lisa
Publication Date
Oct 12, 2023
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La stase gastro-intestinale est une affection fréquente chez le lapin de compagnie (Oryctogalus cuniculus ) du fait de la particularité de son système digestif. Il s'agit d'un syndrome désignant un ensemble de signes cliniques caractérisés par une réduction de la motilité du tractus digestif voire un arrêt du transit qui peut avoir plusieurs origines (environnement, stress, douleur, notamment). Le traitement se base sur l'administration d'opioïdes, la fluidothérapie et la réalimentation progressive. Cette étude prospective a eu pour objectif d'évaluer les éventuels effets de ce syndrome et de ce traitement sur le rythme cardiaque, par l'analyse des tracés électrocardiographiques (ECG) de lapins atteints de stase gastro-intestinale, en relation avec les anomalies cliniques relevées, et de les comparer à ceux obtenus chez des lapins sains ayant ou non reçu un traitement opioïde. Au total, 51 lapins ont été recrutés entre septembre 2021 et décembre 2022. La population des lapins de l'étude était composée de 22 mâles (43 %) et 29 femelles (57 %), répartis en trois groupes distincts : « stase » (n = 14), « sains avec opioïdes » (n = 13) et « sains sans opioïdes » (n = 24) Une augmentation significative de la durée de l'intervalle Q-T a été constaté dans les groupes « stase » (p < 0,01) et « sains avec opioïdes » (p < 0,001). La fréquence cardiaque instantanée maximale moyenne était significativement plus élevée (p = 0,03) dans le groupe « stase », avec une moyenne de 250 ± 33 battements par minute, que dans le groupe « sains avec opioïdes » avec une moyenne de 223 ± 26 battements par minute. Aucune différence significative n'a été mise en évidence concernant les indicateurs de variabilité de la fréquence cardiaque entre le groupe « stase » et les deux autres groupes témoins. Certains indicateurs étaient toutefois significativement plus élevés dans le groupe « sains avec opioïdes » par rapport au groupe « sains sans opioïdes » comme la HRV20 moyenne, variabilité de durée de 20 intervalles R-R successifs, augmentée de 2,4 %. Les arythmies, essentiellement des pauses sinusales, ont été rapportées dans les trois groupes, chez 17 % des lapins du groupe « sains sans opioïdes », 31 % des lapins du groupe « sains avec opioïdes » et 21 % des lapins du groupe « stase ». Enfin, une dilatation gastrique considérée comme très marquée, était associée à la présence de pauses sinusales (p = 0,04) L'analyse des ECG du groupe « sains sans opioïdes » nous a permis de constater que les valeurs de ce groupe étaient en accord avec les références de la littérature. Le tracé ECG, et en particulier la fréquence cardiaque chez les lapins hospitalisés pour le traitement d'une stase gastro-intestinale, semble donc être influencé par le traitement analgésique à base d'opioïdes administré mais également par la douleur.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times