Affordable Access

État des lieux sur les hospitalisations secondaires en médecine néonatale des prématurés tardifs

Authors
  • Lama, Camille
Publication Date
Sep 04, 2019
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Objectifs : L’objectif primaire : était de déterminer si certaines variables obstétricales, maternelles et néonatales étaient liées à l’hospitalisation secondaire en médecine néonatale de certains prématurés tardifs nés entre 35SA et 36SA+6 à la Maternité de l’Hôpital Nord de Marseille. Puis, dans un deuxième temps, l’objectif était d’identifier quelles étaient les indications d’une telle d’hospitalisation.Matériels et méthode : Une étude rétrospective uni centrique à type exposés/ non exposés a été menée à la maternité de L’Hôpital Nord de Marseille France (niveau III). L’étude s’est portée sur les dossiers des années 2016, 2017 et jusqu’à Juin 2018. 147 dossiers mère-enfant ont été inclus sur le critère suivant : naissance vivante et viable entre 35SA et 36+6SA à l’Hôpital Nord de Marseille. 52 dossiers étaient caractérisés par une hospitalisation secondaire du nouveau-nés en médecine néonatale contre 95 sans hospitalisation. A été comparé la fréquence d’apparition de certaines variables materno-obstétricales et néonatales entre les nouveau-nés hospitalisés et ceux non hospitalisés. Puis dans un deuxième temps ont été recueillis l’heure et les indications de l’hospitalisation de ces nouveau-nés.Résultats : Sont liés à l’hospitalisation secondaires de la population cible : la consommation maternelle de toxique pendant la grossesse (p=0,007), la présence d’un diabète équilibré pendant la grossesse (p=0,041), la réalisation d’une corticothérapie durant la grossesse (p=0,035), le terme de naissance (p= 0,004), le score d’Apgar à 5minutes de vie (p=0,026), la réalisation d’une ventilation néonatale dans les 2 heures post natale (p=0,042). Les indications d’hospitalisation sont par ordre décroissant de fréquence : la perte de poids supérieur à 10%, les troubles respiratoires, et alimentaires, le diagnostic d’un ictère, les troubles métaboliques, l’hypotonie, les troubles glycémiques, les infections néonatales, le diagnostic de malformations.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times