Affordable Access

Dynamique de la désertification dans deux communes steppiques algériennes (El-Gueddid et Zaafrane - Wilaya de Djelfa) et réponses des acteurs : évolution des systèmes agropastoraux et effets des aménagements publics contre la désertification

Authors
  • Fodil, S.
Publication Date
Jan 01, 2018
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La thèse présentée porte sur l’étude de la dynamique de la désertification dans deux communes steppiques (El-Gueddid et Zaafrane, Wilaya de Djelfa, Algérie) fortement exposées à ce phénomène, malgré l’intervention de l’État depuis des décennies via les programmes de développement de la steppe qui visent à renforcer la capacité des ménages à gérer les risques sur le long terme et à maintenir l’activité d’élevage. Cette intervention est insuffisante et il reste beaucoup à faire dans la steppe algérienne étant donné l’immensité de son espace pastoral. L’analyse des données par les SIG et la télédétection a mis en évidence l’existence de déficits fourragers récurrents suite à la dégradation des parcours et l’extension de la désertification entre 1972 et 2015 au détriment des parcours steppiques. Avec la complexité de ce milieu, les stratégies traditionnelles de gestion des risques et les perturbations biophysiques ont changé, l’éleveur a donc tendance à diversifier son revenu par l’agriculture et la location des parcours. L’accès aux terres steppiques dans les communes d’étude a connu une grande évolution, et pour comprendre la dynamique pastorale au niveau de cette commune, des enquêtes ont été menées auprès des ménages, en se focalisant sur trois pôles : l’homme, l’environnement et les animaux. Les résultats de cette étude ont révélé que l’élevage pastoral dans cette commune a connu une importante mutation, notamment dans la structure du cheptel, le déplacement des éleveurs et l’exploitation du capital naturel fourrager. The thesis presented is a study of the dynamics of desertification in two steppe towns (El-Gueddid and Zaafrane, Wilaya Djelfa, Algeria) which are highly exposed to this phenomenon, despite the intervention of the government over a number of decades through the steppe development programmes designed to strengthen the capacity of households to manage risk in the long term and maintain their farming activity. It should be noted that this intervention is insufficient and much remains to be done in the Algerian steppe, given the immensity of the pastoral area. Data analysis by GIS and remote sensing have shown the existence of recurring forage deficits due to rangeland degradation and the spread of desertification between 1972 and 2015 at the expense of steppe rangelands. In light of the complexity of this environment, traditional risk management strategies and biophysical disturbances have changed and stock farmers therefore tend to diversify their income through agriculture and by renting the steppe rangelands. Access to the steppe lands in the municipalities studied has changed considerably and to understand the pastoral dynamics in these towns, household surveys were conducted focusing on three areas: people, the environment and animals. The results of this study revealed that pastoral stock farming in this municipality has experienced significant changes, especially in terms of herd structure, the movements of farmers and the use of natural forage capital.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times