Disparités régionales et régionalisation dans une économie dominée de faible dimension : Analyse de l'expérience ivoirienne

Affordable Access

Disparités régionales et régionalisation dans une économie dominée de faible dimension : Analyse de l'expérience ivoirienne

Authors
  • Jean-Louis Lierdeman
Publisher
ORSTOM
Keywords

Abstract

Disparités régionales et régionalisation dans une économie dominée de faible dimension : Analyse de l'expérience ivoirienne DISPARITES REGIONALES ET REGIONALISATION DANS UNE ECONOMIE DOMINEE DE FAIBLE DIMENSION : ANALYSE DE L’EXPERIENCE IVOIRIENNE - J-L. LIERDEMAN RÉSUMÉ Largement ouverte aux sources de financement extérieures et aux entreprises étrangères, dotée d’un système politique et d’un appareil législatif qui concourent à leur offrir les conditions d’intervention les plus attrayantes, la Côte- d’ivoire trouve dans cette extraversion érigée en doctrine le véritable moteur de sa croissance présente. Que ce mode de croissance réalise spontanément un aménagement satisfaisant de l’espace étonnerait : le drai- nage de l’arrière-pays forestier vers ses points d’appui portuaires et les contraintes de l’industrialisation accentuent pro- gressivement les disparités régionales. Tenter de réduire ces disparités par la mise en œuvre d’une politique de péréquation risque de compromettre la croissance des centres moteurs et d’entrer en contradiction avec l’option prioritaire en faveur d’un taux de croissance global maximum. La théorie du développement à base régionale permet-elle d’entretenir l’espoir de susciter à l’intérieur du pays des pôles de développement régional susceptibles d’atténuer l’extraversion fondamentale de l’économie ? L’analyse montre que l’apparente polarisation par le commerce, les transports et les services publics recouvre des espaces économiques de faible dimension, multi-cloisonnés et dominés par Abidjan. Et l’expérience de régionalisation de l’actuel plan quinquennal a révélé le caractère factice de la participation régionale à un processus de planification sectorielle de la croissance dont la logique est d’abord celle de la rentabilité pour l’investisseur étranger. S’attaquer au problème en soi insoluble.des disparités régionales c’est en fait se masquer le seul problème important : celui de l’intégration économique nationale qui pa

Report this publication

Statistics

Seen <100 times