Affordable Access

Différence d'adaptation à la vie extra-utérine entre les jumeaux 1 et 2 nés après 32 semaines d'aménorrhée‎ : étude rétrospective monocentrique réalisée au CHU Amiens-Picardie (période 2015-2016)

Authors
  • Mahu, Élodie
Publication Date
Apr 01, 2018
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Les grossesses gémellaires sont souvent compliquées de naissances prématurées. Ce sont des grossesses à risque du fait de la morbi-mortalité associée. Nous avons réalisé une étude rétrospective sur une période de deux ans à la maternité du CHU Amiens-Picardie afin de comparer le pronostic néonatal des jumeaux 1 (J1) et 2 (J2) à la naissance. Puis, nous avons étudié l'évolution à moyen terme (durant la première semaine de vie, les 28 premiers jours et à terme). Dans ce travail, le score d'Apgar à 1 minute était plus bas chez J2 et une détresse respiratoire sévère était aussi plus souvent observée chez J2 (p<0,05). De plus, la différence de poids entre J1 et J2 était significativement corrélée avec les différences de score d’Apgar à 1 minute, des pH et des lactates artériels ou veineux au cordon chez les jumeaux. Le pronostic à moyen terme, n'était globalement pas différent entre les 2 jumeaux mais nous n'avons étudié que les patients issus de grossesses gémellaires de plus de 32 SA. Afin d'optimiser la prise en charge obstétrico-pédiatrique et afin de réduire la morbi-mortalité, privilégier une tentative de voie basse lorsque cela est possible et si les conditions sont réunies semble être admis par plusieurs auteurs. De plus, une prise en charge active et interventionniste, avec notamment des manoeuvres obstétricales, réduirait l'intervalle de temps séparant les naissances et améliorerait le pronostic de J2. Une prise en charge multidisciplinaire à la naissance nous parait utile afin de pratiquer rapidement des soins de réanimation si nécessaire.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times