Affordable Access

Here’s to you, Mr Robinson…

Authors
Publisher
Les Éditions Cap-aux-Diamants inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Here’s to you, Mr Robinson… Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Jean Dion Cap-aux-Diamants : la revue d'histoire du Québec, n° 79, 2004, p. 42-44. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/7192ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 17 February 2014 02:18 « Here’s to you, Mr Robinson… » PAR J E A N DION Le 24 octobre 1945, Robinson signe son contrat le liant aux Royaux devant Hector Racine, Branch Rickey et le lieutenant-colonel Roméo Gauvreau. {Mémorial du Québec. tome VI, p. 168). c<Je Je communiqué, émis le 10 avril 1947, au milieu de la sixième manche du match hors concours, faisait tout juste trois lignes : «Les Dodgers de Brooklyn ont acheté aujourd'hui le contrat de Jackie Roosevelt Robinson des Royaux de Montréal. Il se joint à l'équipe im- médiatement». Trois petites lignes qui allaient bouleverser les États-Unis d'Amérique! Cinq jours plus t a rd , le 15 avri l , par un temps frisquet et maussade, les Dodgers de Brooklyn sautaient sur le terrain de leur do- micile d'Ebbets Field pour le match inaugural de la saison contre les Braves de Boston. Jouan t au premier but pour les locaux et frappant au deuxième rang, le numéro 42, Jackie Robinson, petit-fils d'esclave. Pour la première

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.