Affordable Access

Devenir néonatal des retards de croissance intra-utérin sévères diagnostiqués in utéro, nés avant 32 semaines d'aménorrhée. Quelle information donner aux parents en anténatal ?

Authors
  • Bongrand, Clémence
Publication Date
Jun 07, 2022
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Introduction : Les taux de mortalité et de complications varient énormément entre les études s'intéressant au retard de croissance intra-utérin. Il est indispensable d'informer au mieux les parents sur le devenir des enfants diagnostiqués in utéro retard de croissance intra-utérin sévère et précoce.Méthode: Cette étude rétrospective menée à la Réunion sur 81 naissances vivantes entre 24 et 32 semaines avec un poids de naissance inférieur au 3e percentile entre janvier 2016 et juin 2021, cherchait à estimer la mortalité intra-hospitalière et la morbidité de ces nouveau-nés en fonction du terme de naissance et du moment du diagnostic prénatal.Résultats: 32% des nouveau-nés sont décédés. 100% de ceux nés avant 26 semaines, 41% nés entre 26 et 27 semaines, 24% nés entre 28 et 29 semaines et 4% nés entre 30 et 31 semaines. Le taux de mortalité était plus important pour les nouveau-nés diagnostiqués in utéro entre 24 et 26 semaines (45%) par rapport à ceux diagnostiqués entre 18 et 21 semaines (13%). Les nouveau-nés diagnostiqués entre 24 et 26 semaines naissaient en moyenne une semaine plus tôt (à 27 semaines) que ceux diagnostiqués avant. La dysplasie bronchopulmonaire sévère était retrouvée chez 36% des nouveau-nés survivants nés entre 26 et 27 SA, 29% de ceux nés entre 28 et 29 semaines et 9% pour ceux nés après 30 semaines. La rétinopathie optique (stade 3 ou plus) touchait 17% des nouveau-nés survivants nés entre 26 et 27 semaines, 5% de ceux nés entre 28 et 29 semaines. L'entérocolite, la leucomalacie et les hémorragies intraventriculaires étaient retrouvées uniquement avant 28 semaines. Conclusion: Il est essentiel d'adapter l'information donnée aux parents au terme de naissance. La survie sans morbidité néonatale sévère évolue entre 17% avant 28 semaine et 87% après 30.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times