Affordable Access

Detection of cutaneous adverse drug reactions in a French Teaching Hospital using the french database Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information (feasibility and comparison with spontaneous reporting) / Détection des effets indésirables médicamenteux cutanés à l'Hôpital de Nantes (utilisation du Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information comme outil de Pharmacovigilance, et comparaison avec la notification spontanée)

Authors
  • TRIQUET, Louise
  • ALLAIN-VEYRAC, Gwenaëlle
Publication Date
Jan 01, 2013
Source
OpenGrey Repository
Keywords
Language
French
License
Unknown

Abstract

La sous-notification des effets indésirables médicamenteux représente une préoccupation majeure en pharmacovigilance, et incite à la recherche de moyens de détection complémentaires; en milieu hospitalier, le Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information constitue une base de données exploitable dans ce but. Nous avons mené une étude rétrospective sur 2010 et 2011, afin d'évaluer l'intérêt des données fournies par le PMSI pour le recueil des EIM cutanés, ainsi que la faisabilité d'un tel travail en routine; nous avons également comparé les cas obtenus par ce biais à ceux enregistrés dans la Base Nationale de Pharmacovigilance (BNPV) pendant la même période. Nos résultats montrent une bonne complémentarité des deux méthodes de détection; nous avons obtenu une augmentation de 86% du recueil des cas d'EIM cutanés. Le PMSI s'avère un outil de pharmacovigilance efficace et utile en routine, bien que cette technique de recueil nécessite un investissement humain important. / Under-reporting of adverse drug reactions represents a major pharmacovigilance issue, inciting to search complementary detection tools. In the French Hospital Setting, a database called Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information can be used for this purpose. We performed a retrospective study over two years, 2010 and 2011, to assess usefulness of data collected from PMSI for cutaneous ADRs detection, and feasibility of the method; we compared obtained reports with those registered in the French pharmacovigilance database (BNPV) over the same period. Our results show good complementarity between the two detection methods, and we obtained an 86% increase in identification of cutaneous ADRs. Use of PMSI then appears to be helpful in routine practice, despite it is time-consuming. / LYON1-BU Santé (693882101) / Sudoc / RENNES1-BU Santé (352382103) / Sudoc / Sudoc / France / FR

Report this publication

Statistics

Seen <100 times