Affordable Access

Destruction et métamorphoses du corps dans l'enfermement. Représentation de la déshumanisation chez Primo Levi, Georges Perec et Samuel Beckett

Authors
  • Munaro, Béatrice
Publication Date
Jun 20, 2019
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Cette thèse de littérature comparée a pour objectif de mettre en rapport des œuvres habitées par l’Histoire, et d’interroger les représentations littéraires du corps face à l’épreuve extrême de l’enfermement. Le but de cette recherche, qui se déploie en trois temps, est de questionner la nature humaine à travers le prisme de l’écriture face à l’expérience bouleversante des camps de concentration et d’extermination nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, en mettant en parallèle des œuvres tant de témoignage que de fiction, qui puisent leurs ressources chacune dans le réel et le fictionnel, dans un jeu de vases communicants.Plus précisément, dans le cadre de la première partie, nous nous concentrons sur la manière dont l’expérience-limite de l’être se manifeste dans ces récits : la confusion identitaire et la déshumanisation y bousculent la représentation du corps, le mettent en doute. Ce doute s’inscrit dans le langage même : comment raconter ce qui paraît inimaginable ? Dans cette deuxième partie, nous mettons l’accent sur l’aspect indicible de l’évènement, et réfléchissons aux contournements, aux déplacements que peut offrir la littérature pour dire ce qui semble, au premier abord, inénarrable. Les images et symboles créent de nouvelles formes littéraires. Ces analyses nous permettent de développer enfin la thématique de ce que nous appelons l’écriture organique, qui se compose et s’articule autour de la corporéité. Langage et corps se superposent dans une dynamique architecturale. Écrire laisse une trace. L’écriture engendre. La littérature serait alors le terrain fécond d’une renaissance, de l’écriture d’un homme nouveau, à jamais métamorphosé par l’expérience concentrationnaire.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times