Affordable Access

Access to the full text

Description des pratiques sexuelles des femmes ayant des rapports sexuels avec d’autres femmes face au VIH/sida à Abidjan (Côte d’Ivoire)

Authors
  • Konan, Y. E.1, 2
  • Dagnan, N. S.1, 3
  • Tetchi, E. O.1, 2
  • Aké, O.1, 2
  • Tiembré, I.1, 3
  • Zengbé, P.1, 3
  • Ekou, F. K.1, 2
  • Sablé, P. S.1, 2
  • Kpebo, D. O. D.1, 2
  • Saraka, K. W. O.2
  • Kouamé, K. S.4
  • Akani, B. C.1, 2
  • Anoma, C.4
  • 1 UFR SMA, Université Félix Houphouët Boigny de Cocody, Département de santé publique, Abidjan, Côte d’Ivoire , Abidjan (Côte d’Ivoire)
  • 2 Institut national de santé publique, Abidjan, Côte d’Ivoire , Abidjan (Côte d’Ivoire)
  • 3 Institut national d’hygiène publique, Abidjan, Côte d’Ivoire , Abidjan (Côte d’Ivoire)
  • 4 Clinique de Confiance, commune de Marcory, Abidjan, Côte d’Ivoire , Abidjan (Côte d’Ivoire)
Type
Published Article
Journal
Bulletin de la Société de pathologie exotique
Publisher
Lavoisier
Publication Date
Aug 26, 2014
Volume
107
Issue
5
Pages
369–375
Identifiers
DOI: 10.1007/s13149-014-0382-5
Source
Springer Nature
Keywords
License
Yellow

Abstract

La réponse au VIH doit tenir compte de toutes les situations de risque et de vulnérabilité liées aux comportements sexuels. La présente étude, qui décrit les pratiques sexuelles des femmes qui ont des rapports sexuels avec d’autres femmes (FSF) face au VIH, s’inscrit dans ce cadre. Il s’agit d’une étude transversale à visée descriptive, réalisée de juillet à septembre 2010 à Abidjan. Elle a concerné 150 FSF. Ľâge moyen des enquêtées était de 26,6 ans. Parmi elles, 21,3 % n’avaient jamais été scolarisées et 41,4 % étaient sans activité génératrice de revenu. Au moment de l’enquête, la majorité (70,7 %) ignorait leur statut sérologique VIH. L’analyse des pratiques sexuelle a permis de retrouver 13,3 % d’homosexuelles strictes, 36 % de bisexuelles et 50,7 % de femmes qui se disaient homosexuelles, même si elles avaient déjà eu des rapports sexuels avec des hommes. Elles avaient des pratiques sexuelles à risque. Il s’agissait surtout de rapports sexuels non protégés (60 %). Parmi les 26,7 % des enquêtées qui avaient des pratiques lesbiennes avec pénétration, 40 % ne prenaient aucune précaution de prévention du VIH/sida et des autres IST. Ces résultats soulignent la nécessité d’élaboration des stratégies spécifiques pour la promotion de pratiques sexuelles responsables chez les FSF.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times