Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

De la norme à la pratique écocitoyenne

Authors
  • Ginsburger, Maël
Publication Date
Jan 01, 2020
Identifiers
DOI: 10.3917/rfs.611.0043
OAI: oai:cairn.info:RFS_611_0043
Source
Cairn
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Depuis les années 1990, la multiplication des politiques de sensibilisation à la protection de l'environnement a contribué à faire émerger une « norme d'écocitoyenneté ». Conscient de la nécessité d'agir individuellement pour protéger l'environnement, l'écocitoyen modifierait ses pratiques domestiques et de consommation pour les rendre plus durables. À partir des données de l'« Enquête sur les pratiques environnementales des ménages » (« EPEM ») 2016 (CGDD/SDES), cet article étudie l'ampleur et la nature de l'appropriation dont cette norme a fait l'objet dans la population française. La diffusion des attitudes et des pratiques valorisées ne s'opère pas de manière homogène, les individus préoccupés par l'environnement ne modifiant pas l'ensemble de leur mode de vie. Le rapport quotidien à l'écologie apparait plutôt dual, l'écologie du geste ­ celle des pratiques au c ur des campagnes de sensibilisation ­ se distinguant d'une écologie de la frugalité ­ qui traduit avant tout une faible intégration à la société de consommation. Minoritaires, certaines configurations de pratiques et d'attitudes associent néanmoins ces deux formes d'écologie, suggérant l'existence ­ ou l'émergence ­ d'un habitus écologique non seulement au sein d'urbains très diplômés, mais aussi d'une population plus modeste, féminine et vivant seule.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times