Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

De la flânerie. Un improbable dialogue entre F.W. Taylor et W. Benjamin

Authors
  • Rappin, Baptiste
Publication Date
Jan 01, 2021
Identifiers
DOI: 10.3917/amx.069.0149
OAI: oai:cairn.info:AMX_069_0149
Source
Cairn
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La flânerie offre un pont qui relie les rives de la gestion et de la philosophie. Cet article clarifie d’abord le sens de la flânerie chez Taylor, sa distinction entre flâneries naturelle et systématique, et l’attention spécifique porté par Taylor à cette dernière, collective, organisée et sournoise, donc plus difficilement rationalisable. Il confronte ensuite Taylor aux réflexions de Benjamin s’attachant aux métamorphoses du flâneur dans le Paris du xixe siècle, pour interroger enfin l’ambiguïté de la flânerie et son potentiel révolutionnaire : pour Taylor, la maîtrise du désir devient l’objet même du management ; pour Benjamin, la flânerie apparaît comme l’une des dernières possibilités de voir éclater l’espace-temps homogène de la Fin de l’Histoire. Le management contemporain clôt cette tension en intégrant les actions et les pensées des travailleurs dans de multiples boucles de rétroaction.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times