Affordable Access

Publisher Website

Départ pour l’Ouest lointain : la découverte de l’Amérique par Gabriele Eckart.Dossier : L'Est à l'Ouest - trajectoires, expériences et modes d'expression des intellectuels, écrivains et artistes émigrés hors de RDA. Textes réunis par Emmanuelle Aurence-Beau, Sibylle Goepper, Anne Lemonnier-Lemieux et Ralf Zschachlitz.

Authors
  • Pailhès, Anne-Marie
Publication Date
Jan 01, 2023
Identifiers
DOI: 10.4000/ceg.18005
OAI: oai:HAL:halshs-04317684v1
Source
Hal-Diderot
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

L’écrivaine Gabriele Eckart fut connue pour son ouvrage documentaire, So sehe ick die Sache (1984), interdit en RDA et publié à l’Ouest. Il livrait une série d’entretiens avec les ouvriers et ouvrières d’une coopérative agricole du Brandebourg. Il valut à l’auteure les critiques des autorités, elle fut harcelée par la Stasi et dut finalement s’exiler aux États-Unis en 1987. Le recueil Der gute fremde Blick (1992) transcrit le regard posé sur son pays d’adoption. Plus de trente ans plus tard, elle publie de nouveaux récits qui reviennent incessamment sur les traumatismes liés à son passé en RDA. La déterritorialisation ne mène pas à une vision apaisée, comme en témoigne le recueil Havelobst (2021), qui livre en particulier des aperçus de la vie culturelle en RDA dans les années 1970. Il en va de même dans le roman Vogtlandstimmen (2021) qui raconte à travers des monologues intérieurs l’histoire d’une région est-allemande de petite industrie au fil de la collectivisation puis de la reprivatisation après 1990.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times