Affordable Access

Beaux-arts

Authors
Publication Date
Keywords
  • Music
Disciplines
  • Musicology
  • Religious Science

Abstract

L’Autorité, 5 octobre 1895, pp L’UNIVERS RELIGIEUX, 12 et 13 mai 1834, col. 109–111. Il y a quelques jours, la foule se pressait à la salle de l’institution de musique religieuse de M. Choron. Une centaine de personnes qui n’avaient pu pénétrer ni à l’amphithéâtre, ni à la tribune, avaient été obligées de se placer dans le local même réservé aux choristes. A quoi faut-il attribuer un pareil concours après avoir vu désertes la plupart des salles de concerts durant le cours de la saison musicale? Uniquement à la réputation aussi brillante que méritée dont jouissent les exercices spirituels de M. Choron depuis l’année 1827. M. Choron avait réalisé d’avance pour les chœurs ce que le Conservatoire a réalisé pour les masses d’instrumens, pour l’orchestre; et il avait trouvé le moyen d’obtenir avec des ensembles de voix une exécution aussi chaleureuse, aussi précise, aussi nuancée, que l’exécution instrumentale de la société des concerts. Et tandis que les directeurs de spectacles, les spéculateurs sur l’art s’en allaient demandant à nos jeunes réputations usées, quelque friperie nouvelle, quelque vieillerie rhabillée pour couvrir la nudité de leur répertoire, M. Choron seul donnait du neuf, car il puisait dans les trésors de trois siècles. Pour M. Choron, l’ancien c’était le nouveau. Lors donc qu’une simple annonce a appris la réorganisation de ces exercices interrompus depuis 1831, on a vu tous les amateurs parisiens accourir en foule à la salle de la rue de Vaugirard. Tout est relatif ici-bas. On ne peut juger sainement d’une chose qu’en tenant compte des circonstances à la faveur desquelles ou malgré lesquelles elle est produite. Eh bien! si nous faisons la part des obstacles que M. Choron vient de surmonter dans sa dernière tentative, nous nous convaincrons qu’elle n’a pas moins été étonnante que les autres. A l’époque où une subvention au moins suffisante était allouée à M. Choron, il lui était permis d’entretenir un grand nombre d’élèves. Son zèle pour

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

More articles like this..