Affordable Access

Publisher Website

La notation franconienne. Antécédents et devenir

Authors
Journal
Cahiers de civilisation médiévale
0007-9731
Publisher
PERSEE Program
Publication Date
Volume
31
Issue
122
Identifiers
DOI: 10.3406/ccmed.1988.2407
Disciplines
  • Education
  • Musicology

Abstract

L'enseignement de l'Ars cantus mensurabilis de Francon, à la fin du XIIIe s., était destiné d'une part aux étudiants (auditores) et d'autre part aux notateurs spécialisés dans la transcription de la notation mesurée (notatores). Francon n'entendait pas modifier les principes posés par ses prédécesseurs au sujet de la notation modale : son but était plutôt de préciser la signification des signes en vue d'intensifier la relation entre le signe et sa signification musicale. Sa terminologie exacte et logique résulte des méthodes d'enseignement en vigueur dans l'Université de Paris au XIIIe s. Il ne nous reste seulement qu'un seul manuscrit qui applique strictement les règles de notation franconienne : Paris, Bibliothèque nationale, MS latin 11266.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.