Affordable Access

Publisher Website

Peut-on prédire l’envahissement ganglionnaire pédiculaire lors de la chirurgie des métastases hépatiques de cancer colorectal ? (14)

Authors
Journal
Journal de Chirurgie Viscérale
1878-786X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
147
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.1016/s1878-786x(10)70007-3
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Objectif L’envahissement ganglionnaire du pédicule hépatique survient dans 2 à 30 % des métastases hépatiques des cancers colorectaux (MHCCR) et est considéré comme un facteur de mauvais pronostic en cas d’exérèse chirurgicale. L’objectif de cette étude est d’évaluer la fiabilité du scanner et des données peropératoires pour sélectionner les patients qui pourraient bénéficier de ce curage. Patients et Méthodes Entre Janvier 2008 et Décembre 2009, 58 patients avaient une hépatectomie à visée curative pour MHCCR avec curage ganglionnaire pédiculaire systématique emportant les ganglions du pédicule hépatique, rétroduodéno-pancréatique et à l’origine de l’artère hépatique. Les données scanographiques (repérage, taille > 10 mm, nombre > 3, nécrose et forme ronde des ganglions) et peropératoires (taille > 10 mm et consistance dure) étaient comparées aux données de l’examen anatomopathologique. Le scanner était relu par un radiologue en aveugle du statut ganglionnaire. Résultats Il s’agissait de 32 hommes et 26 femmes avec un âge moyen de 61 ans (36-77). Le nombre total de ganglions prélevés était de 185. Le nombre médian de ganglions prélevés par patient était de 2 (1-10). Parmi ces 58 patients, 8 (14 %) avaient une suspicion scanographique, 20 (34 %) en peropératoire et 7 (12 %) à la fois au scanner et en peropératoire. Au total, 12 (21 %) patients avaient un envahissement ganglionnaire histologique. Parmi ces 12 malades, 5 (42 %) étaient suspects au scanner et 8 (67 %) en peropératoire. Il n’y a pas eu de morbidité spécifique liée au curage. La sensibilité et la spécificité du scanner étaient respectivement de 42 % et 93 % avec une valeur prédictive positive (VPP) et négative (VPN) de 62 % et 86 % respectivement. La sensibilité et la spécificité des données peropératoires étaient respectivement de 67 % et 74 % avec une VPP et VPN de 40 % et 90 % respectivement. Lorsque les 2 critères étaient réunis, la sensibilité était de 42 % et la VPP de 71 %. Conclusion D’après notre étude, le scanner couplé à l’exploration chirurgicale ne semblent pas prédire l’envahissement ganglionnaire du pédicule hépatique. Ceci nous incite à réaliser un curage pédiculaire systématique pour permettre au moins une résection carcinologique chez 21 % des patients.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.