Affordable Access

Publisher Website

La littérature québécoise pour la jeunesse : acquis et perspectives

Authors
Journal
Voix et Images
0318-9201
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
8
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.7202/200390ar
Disciplines
  • Political Science

Abstract

La littérature québécoise pour la jeunesse : acquis et perspectives Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Chaké Minassian Voix et Images, vol. 8, n° 2, 1983, p. 357-359. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/200390ar DOI: 10.7202/200390ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 01:49 « La littérature québécoise pour la jeunesse : acquis et perspectives » JEUNESSE La littérature québécoise pour la jeunsese acquis et perspectives par Chaké Minassian. Université du Québec à Montréal — La littérature québécoise pour la jeunesse? Connais pas! Il y a à peine une dizaine d'années, telle aurait été la réaction des «gens du milieu» interrogés. Mais que de chemin parcouru depuis 1972, date à laquelle «Commu- nication-Jeunesse» organisait à Montréal, au Pavillon Lafontaine de l'U.Q.A.M., son colloque consacré aux problèmes de la production québécoise dans le domaine de la littérature pour la jeunesse! Auteurs, illustrateurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, enseignants et autres personnes intéressées avaient tenté alors de diagnostiquer les racines du mal qui avait pour nom méconnaissance; et les effets secondaires désastreux qui s'enchaînaient, selon la formule devenue classique de Paule D

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.