Affordable Access

Publisher Website

The phenomenon, the explanations and the responses: Metaphors surrounding diabetes in urban Canadian Indians

Authors
Journal
Social Science & Medicine
0277-9536
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
18
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.1016/0277-9536(84)90089-3
Disciplines
  • Biology
  • Education
  • Medicine

Abstract

Résumé Le diabète du type II es un problème croissant parmi les Indiens du Canada. Les Chefs Ojibway et Cree ont collaboraient avec l'Ecole d'Infirmières àl'Universitè de Toronto au développement du programe de diabète pour les Autochtones. Les Indiens étaient d'accord pour reconaître que, une des clefs du succès du programe, fut l'histoire ‘Nanabush and the Pale Stranger’, qui sembla mettre en perspective la nature du diabète en tant que phénomène. Cela a fourni des explications pour le diabète et a répondu à de nombreuses questions (d'ordre non biologique) associées avec la maladie et a indiqué la meilleur façon de lutter contre la maladie. Malgré tout, les méthodes traditionnelles d'analyse de l'histoire se montrèrent inssuffisantes à révéler ses avantages parce qu'il n'y avait pas de références explicites à beaucoup de questions auxquelles le texte répondait implicitement. Les relations métaphoriques furent utilisées de manière à donner une rationalité sous entendue au texte. L'expression culturelle fut mise en valeur comme moyen de présenter d'une manière tolérable et significative, ce qui est craint et que l'on préfèrait éviter. Les métaphores rendent les renseignements médicaux compréhensibles et utiles en fournissant des solutions à des croyances, et génératrice de conflicts. Les renseignements ne viennent pas en fâits séparés. Tout renseignement est une forme de propagande dans le sens qui le lie à une structure de compréhension plus frofonde, une structure qui est liée a une culture precise. Les cliniciens sont des architectes de la construction du sens. La recherche est la pratique des connaissances de base des coutumes professionnelles et folkloriques à propos des soi-disant renseignements de fact.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.