Affordable Access

Publisher Website

Comparaison de l'immunofluorescence indirecte et du western blot pour le sérodiagnostic des infections neurologiques àBorrelia burgdorferi

Authors
Journal
Médecine et Maladies Infectieuses
0399-077X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
22
Identifiers
DOI: 10.1016/s0399-077x(05)81327-7
Keywords
  • Lyme
  • Borrelia Burgdorferi
  • Immunofluorescence Indirecte
  • Western Blot
  • Courbe Roc
  • Indirect Immunofluorescence Assay
  • Immunoblot
  • Roc Curve
Disciplines
  • Biology

Abstract

Resume Nous avons évalué la technique du Western blot (WB) dans le diagnostic des formes neurologiques de la borréliose de Lyme, en comparant les résultats obtenus à ceux fournis par l'immunofluorescence indirecte (IFI). Les critères de positivité de l'immunofluorescence et du WB ont été établis par l'analyse de courbes ROC (Receiver Operating Characteristic Curves) à partir de 2 populations de sujets : une population témoin de 18 donneurs de sang et une population de 10 patients présentant des signes neurologiques que des arguments cliniques rigoureux permettaient de rattacher à une infection à B. burgdorferi. Le WB est apparu plus sensible que l'IFI, tant pour l'analyse des sérums, que pour celle des LCR. En effet, 9 sérums de patients sur 10 étaient positifs en WB, contre 7 en IFI et 5 LCR sur 9 étaient positifs en WB, contre 3 seulement en IFI. Cette étude permet d'accorder une place de choix au Western blot dans le diagnostic biologique des infections à B. burgdorferi compliquées de manifestations neurologiques

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.