Affordable Access

Publisher Website

Attitude pratique devant une famille à haut risque de cancer du sein et/ou de l’ovaire : le point de vue de l’endocrinologue

Authors
Journal
Annales d Endocrinologie
0003-4266
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
69
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.1016/j.ando.2007.12.001
Keywords
  • Cancer Du Sein Héréditaire
  • Cancer De L’Ovaire Héréditaire
  • Brca
  • Oncogénétique
  • Hereditary Breast Cancer
  • Hereditary Ovarian Cancer
  • Oncogenetics
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Résumé Environ 5 à 10 % des cancers du sein et 10 % des cancers de l’ovaire sont considérés comme étant héréditaires. Parfois, le gène impliqué est connu (le plus souvent BRCA1 ou 2), mais dans la majorité des cas on ne retrouve pas la cause de la prédisposition à ces cancers. Cependant, toutes les femmes considérées comme étant à haut risque doivent être identifiées afin d’avoir une prise en charge optimale, car la probabilité est grande qu’elles développent un jour un tel cancer. Heureusement, un certain nombre de stratégies peuvent être mises en œuvre en vue de réduire significativement ce risque. Le dépistage précoce du cancer du sein est possible grâce à la combinaison de différentes méthodes d’imagerie et il existe des traitements préventifs (chimioprophylaxie, chirurgie prophylactique), parfois très efficaces pour le cancer du sein ou de l’ovaire. En termes de prévention secondaire, lorsqu’un tel cancer survient chez une femme ayant une mutation de BRCA1 ou 2, des spécificités thérapeutiques s’imposent. De fait, il est important que les patientes soient prises en charge par une équipe pluridisciplinaire, idéalement regroupée dans un centre, et constituée de spécialistes tous formés dans ce domaine des cancers héréditaires où les connaissances évoluent continuellement.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.