Affordable Access

Contributions monogéniques dans le diabète insulino-dépendant au Liban

Authors
Type
Thesis
Publication Date
Jun 16, 2013
Source
USPC - SET - SVS
Keywords
License
Unknown
External links

Abstract

Le diabète, caractérisé par une concentration de glucose circulant élevée, est une maladie multifactorielle qui implique des facteurs génétiques et environnementaux. Le but de ce doctorat est d'identifier les gènes responsables de formes monogéniques du diabète insulino-dépendant (DID) dans la population libanaise, fortement consanguine. A l'aide d'une étude génétique familiale, nous avons identifié une liaison génétique proche du gène WFS1, responsable du syndrome de Wolfram (WPS). Nous avons identifié une mutation WFS1LIB, associée à un délai dans l'apparition d'une Atrophie Optique (AO). Nos résultats suggèrent qu'un variant commun localisé dans la région 5' régulatrice du gène WFS1 est associé au délai du AO et diminue l'expression du gène WFS1. Nous avons également réalisé une étude de liaison génétique après exclusion des familles atteinte du gène WFS1. Ainsi, nous avons mis en évidence une liaison génétique sur le chromosome 11. Nous avons identifié 3 mutations potentielles et réalisé une sous-expression du gène par siRNA sur des ilôts de Langherans, INS-1E, et des cellules ß purifiées. Les résultats montrent que le déficit d'expression du gène résulte de l'accroissement de mort cellulaire et la diminution de l'expression d'insuline. Le dernier projet concerne l'étude génétique d'un patient libanais initialement diagnostiqué comme atteint du Syndrome de Wolfram. Nous avons étudié le gène ALMSl, responsable du Syndrome d'Alström pour lequel nous avons identifié une nouvelle mutation. En conclusion, les formes monogéniques de diabète représentent une part importante des cas de DID particulièrement dans les populations fortement consanguines telles que le Liban.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times