Affordable Access

Access to the full text

Efficacité clinique et biologique des traitements antirétroviraux : exemple de la cohorte ANRS 1215

Authors
  • De Beaudrap, P.1
  • Diouf, A.2
  • Bousso Niang, K.2
  • 1 TRANSVIHMI, UMI 233, UMI 233 TransVIHMI, IRD (Institut de recherche pour le développement), Dakar, Sénégal , Dakar (Senegal)
  • 2 CHU de Fann, Centre régional de recherche et de formation à la prise en charge clinique de Fann (CRCF), Dakar, Sénégal , Dakar (Senegal)
Type
Published Article
Journal
Bulletin de la Société de pathologie exotique
Publisher
Lavoisier
Publication Date
Mar 11, 2014
Volume
107
Issue
4
Pages
230–233
Identifiers
DOI: 10.1007/s13149-014-0352-y
Source
Springer Nature
Keywords
License
Yellow

Abstract

En 1998, la cohorte ANRS 1215 était initiée au Sénégal en même temps que l’un des premiers programmes africains d’accès aux traitements antirétroviraux : 444 adultes infectés par le VIH et traités ont été inclus entre 1998 et 2004 et suivis jusqu’en 2010. La mortalité avant six mois était de 15,6/100 personnes-années (PA) et fortement associée à l’importance de l’immunodépression initiale. Elle baissait ensuite à 3,36/100 PA. La probabilité cumulée d’échec virologique était de 25 % à 60 mois et celle de résistance de 16 % à 48 mois.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times