Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Chronique d’une mort annoncée : le destin funeste des disciplines de médecine tropicale françaises et ses conséquences dans la lutte contre les inégalités sanitaires en Afrique

Authors
  • MILLET, Pascal
Type
Published Article
Journal
Médecine Tropicale et Santé Internationale
Publisher
MTSI
Publication Date
Feb 25, 2022
Volume
2
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.48327/mtsi.v2i1.2022.221
PMID: 35685835
PMCID: PMC9128416
Source
PubMed Central
Keywords
Disciplines
  • Tribune
License
Unknown

Abstract

Depuis la fin des années 1990, nous assistons en France à une évolution lente conduisant à la disparition des disciplines liées aux maladies tropicales. Au niveau hospitalier, elle se traduit par la dilution progressive des services cliniques consacrés au traitement des maladies infectieuses et tropicales au sein d’un pôle infectieux ou de médecine interne, et, en biologie médicale, par le remplacement des biologistes parasitologues ayant acquis une spécialisation en mycologie, par des biologistes mycologues ayant acquis une spécialisation en parasitologie. Cette orientation peut sembler normale, la réduction des compétences en diagnostic parasitologique et clinique étant liée au succès des mesures d’hygiène et de contrôle des produits alimentaires, qui ont entraîné la quasi-disparition, dans notre pays, de parasitoses autochtones telles que la fasciolose, le tœniasis, ou l’amibiase. Priorité est donc donnée à la mycologie, en particulier aux infections respiratoires, prédominantes dans une population protégée et vieillissante. Fallait-il pour autant le faire au détriment des compétences en diagnostic et en soin des maladies touchant les populations des pays à ressources limitées ?

Report this publication

Statistics

Seen <100 times