Affordable Access

Au risque du non-sens et de l’invisibilité : Hiver et printemps 2001 en danse

Authors
Publisher
Cahiers de théâtre Jeu inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Au risque du non-sens et de l’invisibilité : hiver et printemps 2001 en danse Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Guylaine Massoutre Jeu : revue de théâtre, n° 101, (4) 2001, p. 104-114. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/26307ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 07:31 « Au risque du non-sens et de l’invisibilité : hiver et printemps 2001 en danse » GUYLAINE MASSOUTRE Au risque du non-sens et de l'invisibilité Hiver et printemps 2001 en danse Les innombrables démarches de création, en danse contemporaine, accompagnent de près les transformations des sociétés. Par le truchement du mouvement, elles ont élaboré une discipline significative, qui rompt avec une tradition purement esthé- tique de la danse. Le public est aujourd'hui familier de ses lenteurs, de ses vitesses extrêmes, de ses intimités indicibles. Les chorégraphies relient, de manière plus ou moins réfléchie, les gestuelles à des démarches mentales, qui visent les représentations tantôt sociales, tantôt introspectives, tantôt interactives des corps. Les états et les images de la danse s'arriment ainsi aux interrogations artistiques les plus pointues de notre époque. Pourtant, elles paraissent également pouvoir s'en passer.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.