Affordable Access

Publisher Website

Repenser la traduction à travers le spectre de la coédition

Authors
Journal
Meta Journal des traducteurs
0026-0452
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
52
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.7202/017693ar
Keywords
  • Coédition
  • Coproduction
  • Traduction
  • Québec
  • Mondialisation
Disciplines
  • Literature

Abstract

En 2001, Cay Dollerup et Silvana Orel-Kos de l’Université de Tampere signaient un article établissant l’importance de la coimpression dans le secteur de la littérature jeunesse. À partir d’un corpus de titres édités en France, Christian Robin (2006) suggérait plus récemment que la coédition serait devenue la norme dans le domaine du livre pratique. Mais qu’en est-il en dehors du livre illustré ? À quel point la coédition internationale se généralise-t-elle ? Quelles formes peut-elle prendre ? Que signale son essor pour les traducteurs et les éditeurs, et que laisse-t-il présager ? Enfin, en quoi cette pratique vient-elle modifier nos façons d’étudier la traduction ? Cet article tente d’apporter quelques éléments de réponse à ces questions. Prenant pour cadre d’études la pratique de quelques éditeurs et traducteurs du Québec, il vise à montrer que la coédition ne concerne plus uniquement les livres illustrés ni les « petits » marchés et les « petites » langues, mais se généralise au contraire à tous les secteurs, même aux plus littéraires, et aux langues internationales, prenant de multiples formes. Il interroge dans un second temps les implications théoriques et pratiques de ce constat.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.