Affordable Access

Migrations kikuyus, Des pratiques sociales à l'imaginaire (Droz Yvan, 1999)

Authors
Publication Date
Disciplines
  • Education

Abstract

Laurent Amiotte-Suchet Compte-rendu d’ouvrage Migrations kikuyus, Des pratiques sociales à l’imaginaire Droz, Yvan, 1999, Migrations kikuyus, Des pratiques sociales à l’imaginaire, Editions de l’Institut d’Ethnologie, Neuchâtel. Editions de la Maison des sciences de l’homme, Paris. Pour citer cet article : Laurent Amiotte-Suchet. Migrations kikuyus, Des pratiques sociales à l’imaginaire, ethnographiques.org, Comptes-rendus d’ouvrages [en ligne]. http://www.ethnographiques.org/2002/Amiotte-Suchet.html (consulté le [date]). Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme pourrait fort bien résumer la thèse défendue ici par l’auteur. Et pourtant, ce n’est pas aux lois de la physique moléculaire qu’est consacré cet ouvrage mais bien aux logiques de l’activité symbolique. Fruit de trois années d’enquête de terrain (de 1992 à 1995), cette étude minutieuse des conditions de migration des populations kikuyus du plateau de Nyakinyua (territoire du district de Laikipia au centre du Kenya) vient réinterroger, à travers une solide approche ethnographique de ces communautés, la notion d’"identité ethnique" en mobilisant un matériaux amplement diversifié croisé ici de manière féconde. Observations participantes, collectes de récits de vie, de mythes, de rêves, d’arbres de parenté, relevés d’activités journalières et d’emplois du temps, entretiens avec les acteurs locaux sur l’histoire du Kenya et les représentations et pratiques sociales des migrants du plateau, passations de questionnaires, etc. L’ampleur de l’enquête nécessitera l’emploi d’assistants autochtones formés aux méthodes d’enquête ainsi que l’étude par l’auteur de l’histoire et de la langue kikuyu. Se plaçant humblement dans la position de l’élève attentif aux enseignements issus de l’observation de la vie quotidienne en train de se faire, l’auteur nous permet, tout au long d’un ouvrage dont ces quelques lignes ne sauraient épuiser la richesse, de mieux comprendre, autant dans la synchronie

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.