Affordable Access

Quand j'entends parler de patrimoine, je sors de ma réserve

Authors

Abstract

007-d LAMBLIN BBF 2004 Paris, t. 49, no 5 40 Je crois que ce qui va suivre est assez généralisable : le paysage français de la conservation en bibliothèque est tel que de nombreux responsables de bibliothèques de villes petites et moyennes ont à gérer un héritage qui présente quantitativement et quali- tativement des caractéristiques sem- blables. Ce qu’on lira ci-dessous n’a rien d’original : c’est toujours le même constat de l’immensité de ce qu’il faudrait faire pour recenser sim- plement ce qui existe et pour le con- server dans de bonnes conditions.Ce qui change,c’est l’aggravation des pé- rils et l’expression croissante et pres- sante de nouvelles exigences du pu- blic « chercheur » mais aussi du simple citoyen contribuable, lequel a bien le droit ne serait-ce que de voir de temps à autre son patrimoine col- lectif. Au-delà du constat particularisé par les aléas d’une histoire locale éventuellement pittoresque, c’est sur le problème général de l’immensité du chantier de la conservation et de la mise en valeur du patrimoine des bibliothèques municipales que je vais revenir, après bien d’autres qui l’ont fait avec beaucoup de savoir et de ta- lent. Le tableau Soit une ville moyenne d’environ 45000 habitants, Douai, dotée d’une bibliothèque municipale classée. La ville fut universitaire depuis la domi- nation espagnole (1562) jusqu’en 1887 ; par la suite,elle ne se remettra jamais vraiment de ne plus l’être. La Bibliothèque publique de Douay Quand j’entends parler de patrimoine, je sors de ma réserve Le bienveillant lecteur trouvera ci-dessous quelques constats et idées issues dedeux ans et demi de travail en immersion profonde dans une réserve patrimoniale dont l’inventaire du contenu est encore, pour l’essentiel, en friche. L’usager des bibliothèques du XXIe siècle comprend difficilement que le contenu de dizaines de mètres linéaires de rayonnages ne soit encore connu que par des catalogues- inventaires très approximatifs ou n’aient pas, ou plus du tout, de ca

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.