Affordable Access

Les Plaines d’Abraham : Naissance d’un parc public en 1901

Authors
Publisher
Les Éditions Cap-aux-Diamants inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Les Plaines d’Abraham : naissance d’un parc public en 1901 Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Alyne LeBel Cap-aux-Diamants : la revue d'histoire du Québec, vol. 1, n° 1, 1985, p. 3-7. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/6329ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 17 February 2014 02:10 « Les Plaines d’Abraham : naissance d’un parc public en 1901 » LES PLAINES D'ABRAHAM: N a i s s a n c e d ' u n p a r c pub l ic en 1 9 0 1 . pa r A l y n e LeBel Je parc des Plaines d'Abraham ou Champs de bataille honore depuis 84 ans la ville de Québec en plus de rappeler en permanence les hauts faits mili- taires des peuples fondateurs. Ce site uni- que, incontestablement un des plus beaux en Amérique du Nord, a servi jadis de pâturage aux animaux de ferme d'Abraham Martin, à ceux des Ursulines et probablement aussi à ceux de l'Hôtel-Dieu au cours du XVIIe et XVIIIe siècles. L'emplacement, confisqué manu mili- tari, peu après la Conquête, servit d'abord à l'entraînement des troupes avant d'être transformé en champ de course pour les che- vaux. En 1803, les militaires britanniques acceptent de louer les Plaines d'Abraham des Ursulines contre une rente annuelle plu- tôt symbolique de 25 livres, aux termes d'un

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.