Affordable Access

Catégorisation par disciplines médicales du contenu éditorial des cinq revenus de santé les plus influentes

Authors
  • Balayé, Pierre
Publication Date
Jun 17, 2019
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Contexte<br>Les grandes revues généralistes à haut facteur d'impact sont très utiles dans la formation continue des médecins. Cependant, le contenu éditorial de ces journaux a déjà été retrouvé divergent. L'objectif de ce travail était d'estimer si la représentation des disciplines médicales dans ces revues avait été différente sur la période 2005-2015.<br>Méthodes<br>Tous les articles ayant paru dans le Lancet, le New England Journal of Medicine, le British Medical Journal et les Annals of Internai Medicine entre 2005 et 2015 et indexés par la US National Library of Medicine, furent analysés par un algorithme de catégorisation. Cet algorithme repose sur des associations entre les termes MeSH utilisés pour l'indexation de ces articles et les disciplines médicales représentées par des superconcepts.<br>Résultats<br>Ce sont 72 928 articles qui furent analysés. Parmi ces articles, 59 143 (81,1%) ont inféré au moins un superconcept. Les cinq disciplines les plus représentées sur l'ensemble des cinq revues étaient la santé publique (7,0%), la cardiologie (5,5%), l'infectiologie (5,3%), la neurologie (5,2%) et l'oncologie (5,2%). Néanmoins, seules trois disciplines, l'infectiologie, la neurologie et l'oncologie se trouvaient dans les 10 premières disciplines de chacun des journaux. La santé publique n'occupait que la onzième place dans le NEJM. La médecine générale occupait une place importante (3,6%) uniquement dans le BMJ.<br>Conclusion<br>La représentation des disciplines médicales est différente dans les cinq journaux étudiés. Se restreindre à la lecture de seulement quelques revues majeures peut apporter une vision biaisée de la production de la littérature scientifique.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times