Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Cacaoculture agroforestière en Afrique : l’art de concilier production durable et services écologiques

Authors
  • Jagoret, Patrick
  • Saj, Stéphane
  • Carimentrand, Aurélie
Publication Date
Sep 01, 2020
Identifiers
DOI: 10.19182/perspective/31915
OAI: oai:HAL:cirad-03022906v1
Source
HAL-INRIA
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

L’agroforesterie, qui associe des arbres aux cacaoyers, apparaît comme une option crédible pour renouveler la cacaoculture en Afrique. La culture pure de cacaoyers, dominante, y est en effet à bout de souffle. Il est donc urgent d’identifier des solutions techniques pour stabiliser les zones cacaoyères, réduire la tension sur les forêts et s’adapter à l’évolution du climat. Un équilibre peut être trouvé entre les cacaoyers et un panachage d’arbres choisis par les agriculteurs pour leurs usages variés, tout en maintenant un rendement en cacao convenable sur le long terme. Cet équilibre assure aussi des services écologiques comme le stockage du carbone et la protection phytosanitaire. Des travaux récents menés au Cameroun montrent que le pilotage des cacaoyères agroforestières peut s’appuyer sur un indicateur simple, la mesure de la surface terrière des cacaoyers et celle des arbres associés. Cet indicateur pourrait être adopté pour la certification du cacao durable, tandis que la convergence constatée entre savoirs locaux et résultats scientifiques pourrait aider à co-construire les conseils techniques.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times