Affordable Access

Publisher Website

CL129 - Urétroplastie par greffon de muqueuse vésicale dans la chirurgie en deux temps des hypospadias proximaux : expérience toulousaine

Authors
Journal
Archives de Pédiatrie
0929-693X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
17
Issue
6
Identifiers
DOI: 10.1016/s0929-693x(10)70346-8
Disciplines
  • Medicine

Abstract

L’urétroplastie par greffe de muqueuse vésicale a connu son essor dans les années 1980 et a été rapidement abandonnée en raison de ses complications. Nous présentons une série rétrospective de 48 cas d’hypospadias sévères pris en charge par un seul opérateur (1988-2008). Il s’agissait d’hypospadias natifs dans 77 % des cas. La longueur moyenne de muqueuse vésicale prélevée était de 7,1 ± 1,8 cm. Le greffon était tubulisé et un tunnel sous-cutané réalisé au contact des corps caverneux. Le taux de complications, toutes mineures mais nécessitant une reprise chirurgicale, s’élevait à 31 %. De 1988 à 1998, le taux de complications était de 41 %, et passe à 21 % pour la période 1999-2008, avec un meilleur résultat cosmétique. Ce taux est inférieur à celui des techniques de correction d’hypospadias proximaux en un temps (Koyanagi, Hayashi, Onlay et techniques combinées) et est comparable à celui d’autres techniques en deux temps (Bracka). Le point critique qu’est la réalisation du néo-méat urétral a donné sa mauvaise réputation à ce greffon. L’enfouissement de la muqueuse vésicale au néo-méat et la réalisation de l’anastomose distale en premier nous paraissent être des éléments essentiels qui concourent à la réussite de cette intervention, dans les mains d’un opérateur entraîné.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.