Affordable Access

Publisher Website

L'évolution du rôle des parlementaires

Authors
Journal
Les Cahiers de droit
0007-974X
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
42
Issue
3
Identifiers
DOI: 10.7202/043644ar
Disciplines
  • Law
  • Political Science

Abstract

L'évolution du rôle des parlementaires Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Philippe Séguin Les Cahiers de droit, vol. 42, n° 3, 2001, p. 355-360. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/043644ar DOI: 10.7202/043644ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 01:31 « L'évolution du rôle des parlementaires » L'évolution du rôle des parlementaires Philippe SÉGUIN* Avant d'apporter notre modeste contribution au sujet de l'évolution du rôle des parlementaires, nous tenons à formuler deux brèves remarques. Notons d'abord que les dates célébrées à l'occasion du présent forum sont immédiatement postérieures à l'Union législative. Nous n'avons pas oublié tout le mal qu'avait dit de cette réforme Honoré Mercier dans son discours d'adieu. Compte tenu de l'importance de l'édifice juridique qui se met en place quelques années plus tard, au bénéfice des habitants de l'ex-Bas-Canada, il est légitime de se demander si les arrière-pensées prêtées aux auteurs de la Constitution de 1841 n'ont pas été exagérées, à moins que, décidément, les futurs Québécois n'aient su l'utiliser si bien que, non seulement, ils ont préservé, mais encore conforté leur spécificité. C'est un débat qui est ouvert. N

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.