Affordable Access

Publisher Website

Ingestion de corps étrangers : attitude pratique

Authors
Journal
Réanimation Urgences
1164-6756
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
5
Issue
5
Identifiers
DOI: 10.1016/s1164-6756(05)80578-x
Keywords
  • Endoscopie
  • Impaction Alimentaire
  • Ingestion De Corps étrangers
  • Piles Boutons
  • Body Ingestion
  • Button Batteries
  • Endoscopy
  • Food Impaction
  • Foreign
Disciplines
  • Medicine

Abstract

Résumé L'ingestion et l'impaction digestive de corps étrangers (CE) est fréquente chez les patients qui se présentent au service Accueil-Urgences (SAU). Heureusement, la grande majorité des CE traversent le tube digestif sans complication ni séquelle. La plupart des patients ne requièrent donc aucune manœuvre invasive pour assurer l'extraction, et une surveillance clinique et éventuellement radiologique suffit le plus souvent. Néanmoins, l'ingestion de CE peut être la source de complications graves, comme l'obstruction des voies respiratoires supérieures, les perforations viscérales et l'hémorragie digestive, qui sont des sources de mortalité non négligeables. Elles sont généralement liées à l'impaction du CE dans l'œsophage. Chez l'enfant, qui porte beaucoup d'objets à la bouche, une grande variété de CE est rencontrée. Les pièces de monnaie sont très souvent impliquées, mais posent relativement peu de problèmes. L'ingestion de « piles boutonsest beaucoup plus dangereuse, en raison de l'apparition rapide de lésions œsophagiennes, conséquence de la synergie entre plusieurs mécanismes pathogènes. Chez l'adulte, l'impaction alimentaire et l'ingestion accidentelle d'os, d'arêtes, de cure-dents ou de prothèses dentaires sont les situations les plus fréquentes. Des objets plus insolites, parfois ingérés en nombre important, sont parfois impliqués chez les prisonniers ou chez des patients qui présentent des troubles psychiatriques. Le taux de complications est nettement plus élevé dans ce cas. Après un rappel de l'anatomie et de la présentation clinique des ingestions de CE, cette revue résume l'attitude diagnostique et thérapeutique recommandée dans les situations les plus souvent rencontrées. L'approche de ces patients doit être méthodique ; précisant le diagnostic et recherchant les complications grâce à l'anamnèse, à l'examen clinique et à la radiologie. La nécessité et les risques de l'extraction doivent être soigneusement évalués, et la technique la plus appropriée, le plus souvent endoscopique, doit être choisie. Un corps étranger, quel qu'il soit, ne doit jamais être laissé dans l'œsophage. S'il y stagne, le risque de complication augmente avec le temps. Si le patient est symptomatique ou s'il s'agit d'un objet dangereux, l'extraction doit être immédiate. Une surveillance de quelques heures est en revanche possible chez les patients asymptomatiques dont le corps étranger présente un risque moindre. Le glucagon est parfois utile en cas d'impaction alimentaire, mais la fibroscopie est le traitement de choix. Une recherche de sténose organique, bénigne ou maligne, ou de troubles de la motilité œsophagienne doit être réalisée dans tous les cas.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.